Presse & islamophobie 2 : rhétoriques propagandistes

Teddijo_caricature_juif_djihadiste-6c04f2

Dans la continuité de mon premier article « Presse & islamophobie : qu’en est-il ? » posté au lendemain des attentats de Charlie Hebdo (janvier 2015), voici une réflexion sur la rhétorique propagandiste islamophobe à l’œuvre dans plusieurs Unes de la presse d’opinion française depuis maintenant de nombreuses années – essentiellement dans la presse conservatrice (Le Point, L’Express, Marianne, le Figaro, Valeurs Actuelles…)

Cette réflexion m’a été inspirée par une phrase de Thomas Deltombe, auteur de l’Islam imaginaire : la construction médiatique de l’islamophobie en France (1975-2005) (éd. La Découverte, 2005) qui concluait une conférence de 2014 par : « Je ne sais pas si il y a des travaux de comparaison qui ont été faits sur la propagande antisémite des années 30 et la propagande islamophobe aujourd’hui. Ça c’est quelque chose qui commence à me perturber singulièrement, parce que quand je vois ce type de couverture « L’invasion des mosquées : notre identité menacée » [Valeurs Actuelles, 2014], ce genre de choses, je me demande vraiment comment on pourrait essayer d’analyser ça finement ».

Je me suis donc penché sur la question en effectuant un rapide comparatif entre les affiches et couvertures de propagande antisémite, parues entre l’affaire Dreyfus et la fin du régime de Vichy (1894-1944), et les Unes de plusieurs périodiques des trente dernières années (1985-2015). Bien sûr, cet article ne prétend aucunement offrir la rigueur d’une approche scientifique et manque singulièrement de « finesse ». Pour autant il n’en reste pas moins pertinent et utile pour ce qui est de démasquer les relents racistes et islamophobes qui s’insinuent de plus en plus dans le débat public.

 

1) Le glissement sémantique :

Ou comment on est passé du motif de l’Arabe à celui du Musulman via le thème de l’immigration.

Arabe <—> immigré <—> musulman

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

1.arabe=immigre=musulman Dans les années 80, l’immigration est associée à des photos de populations d’origine maghrébine (et noire). On ne parle alors que d’immigrés, jamais de Musulmans. Remarquons qu’il s’agit toujours d’images chargées, saturées, pleines, comme pour signifier un « trop plein » d’immigrés (associées aux termes péjoratifs « tension » ou « démagogie »). Un tournant radical s’opère en 1985 – à la suite du succès du FN aux européennes de 1984 – avec la couverture inquiétante du Figaro et sa Marianne voilée associée au titre « Dossier immigration : serons-nous encore français dans 30 ans ? ». L’immigration devient alors synonyme d’Islam – et même d’Islam tendance intégriste comme le suggère le motif du voile intégral. A partir des années 2000 l’immigré arabe devient systématiquement associé au Musulman : cf. L’Histoire : « Les Arabes : de la Mecque aux banlieues de l’Islam » ou L’Express et le Figaro qui associent l’image de femmes entièrement voilées à « l’immigration ». Sans parler de Valeurs Actuelles (encore plus à droite que les deux précédents) pour qui immigration = invasion islamiste…

 

2) La caricature :

Ou comment identifier l’Autre facilement.

Juif = costume + chapeau = affairiste / Arabo-musulman = barbe + turban = intégriste

2.caricaturejuifmusulman

Est-il besoin de rappeler que les Musulmans ne portent pas tous la barbe et ne sont pas tous des intégristes ? Loin s’en faut. Et que les Juifs n’étaient pas tous des banquiers, usuriers, affairistes ?… Pourtant dès que ces magazines cherchent à illustrer leurs Unes sur l’Islam ou l’Islamisme, ils optent indistinctement pour une photo de barbu…

 

3) L’ennemi invisible :

Ou comment le comploteur avance masqué, en embuscade dans l’ombre de la Patrie. 3.masquesombres

Il me semble qu’ici on ne peut pas illustrer plus clairement l’analogie entre la propagande antisémite d’hier et la propagande islamophobe de ces dernières années. On retrouve en effet dans les deux cas les mêmes schémas rhétoriques pour diaboliser et faire peur : Le Juif en embuscade « derrière » un rideau et la femme voilée postée en embuscade derrière la Marianne ; « Le complot juif contre l’Europe » et « Le complot : comment les islamistes nous infiltrent » ; Les silhouettes en ombres chinoises du Juif qui « assassine » dans l’ombre et de « l’ennemi invisible » arabe ; Enfin, ce dessin satirique sur l’affaire Dreyfus montrant un Juif caché derrière le visage de Zola d’un côté, et une Marianne voilée de l’autre pour illustrer le titre « Naturalisés : l’invasion qu’on nous cache », avec dans les deux cas la volonté de signifier que des usurpateurs étrangers utilisent l’identité française pour menacer la Patrie.

 

4) L’envahisseur sournois :

Ou comment l’Autre, telle une pieuvre, une araignée ou une maladie, se propage, envahit le corps social et prend possession de la France et du monde entier !

4.envahisseur sournois

Ici l’analogie est moins évidente, pourtant le discours opère de la même manière : l’influence du Juif comme celle de l’Arabe islamiste s’étend inexorablement (« pieuvre islamiste », « contagion ») jusqu’à prendre possession du monde et de la nation (cf. le symbole du drapeau algérien qui flotte sous l’Arc de triomphe…).

 

5) Le réveil de la France éternelle face à l’ennemi

Ou comment par l’union sacrée du peuple français, fidèle à ses racines, la bête sera terrassée…

5.franceeternelle

Dernier point, sans doute le plus délicat, la propagande post-attentats. En 2015, à la suite des attentats de Charlie Hebdo puis du 13 novembre, on a pu observer un sursaut patriotique au sein de la population française, aussitôt relayé par les politiques et les médias. Les conséquences ont été notamment la réapparition massive des symboles nationaux : le drapeau tricolore, la Marseillaise et Marianne. Le fait est que l’accumulation de ces signes à la Une des magazines me paraît quelque peu douteux et dessine un discours par certains côtés équivoque. D’abord par l’aspect redondant limite propagandiste : « la France/les Français » (4/6), le drapeau (4/6), Marianne/La Liberté guidant le peuple (3/6) et divers symboles nationaux comme la Tour Eiffel, la révolution de 1830, Hugo, Cavanna, Coluche, Desproges et Brigitte Bardo (soutien du FN… on aurait pu éviter). Ensuite parce que ces symboles sont assez datés, comme pour évoquer la France éternelle – celle des « Français de souche ». Enfin parce que le hors-champ suggère tout et n’importe quoi : d’un côté il y a « nous » et de l’autre « eux » (cf. Marianne : « Réponse à ceux qui veulent tuer notre liberté »). C’est qui « eux » ? Les Islamistes ou les Musulmans ? Question bonus : où est la France métissée ? L’Obs, il est vrai, a choisi comme modèle pour sa Marianne la chanteuse Camélia Jordana qui a des origines algériennes (encore faut-il le deviner…). Mais pourquoi pas Djamel ou Omar Sy parmi les personnalités en couverture de Marianne dépositaires du rire, de la moquerie et de la provocation made in France ? Et le coup de tête de Zidane ne vaut-il pas un striptease de BB en matière d’insolence ? Bref, il y a là comme un quelque-chose qui me dérange… Sans compter que la comparaison avec la propagande vichyste a quelque chose de troublant : « nous » contre « eux », icônes nationales et historiques (Jeanne D’arc), Nation qui se relève, la France « debout »…

Alors oui, vive la France ! Mais la France métissée riche de son immigration – et de son immigration maghrébine et musulmane !

© RD 2015

pubAnalysesImages

2 comments

  1. Ivan de la Pampa dit :

    Le racisme anti-juif ou anti musulman pour reprendre une idée de Dupont-Moretti c’est « le même ADN chez la fille comme le père »… Le terme phobie pose problème, je peux avoir peur mais ce n’est en rien délictueux et n’engendre pas de violence pour autant. Pour ce qui est de la scientificité de la chose il s’agit de lutter contre l’ignorance et un niveau de bêtise incalculable. Tous les électeurs compatibles FN retour sur les bancs de l’école, qui sait ? encadrés par des vieux staliniens comme pions pour les études surveillées.

  2. Lalala dit :

    Effrayant !!! J’espère que l’histoire ne se réécrira pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *